Recherche

Les News


Aux Îles Loyauté, le récif est aussi vulnérable


Le récif corallien, milieu de vie d’une très grande richesse est donc essentiel à protéger. Il constitue une zone de reproduction et de subsistance essentielle pour les espèces sous-marines. Et il dépend d’autres écosystèmes qui à leur tour dépendent de lui. La dégradation des récifs a donc des conséquences très complexes, étendues et certainement irréversibles.
Enfin, aux aspects écologiques, déjà prioritaires, s'ajoutent des enjeux socio-économiques cruciaux pour la population locale vivant au contact du corail. En effet, autour des récifs coralliens s'organise toute une activité économique très importante. On citera les deux axes majeurs que sont les activités de pêche, à but vivrier ou commercial, et le tourisme.


Aux Îles Loyauté, le récif est aussi vulnérable
Aux îles loyauté, toutes les formes de dégradation, tant d'origine naturelle que humaine, existent. On citera pêle mêle les altérations d’origine naturelle:
- Les cyclones et tempêtes qui arrachent aux récifs vivants des débris par la force des vagues ;
- Le blanchissement ;
- Le développement des étoiles de mer ;
- Les changements climatiques, phénomènes accélérés par l'activité humaine, notamment dans le cadre des rejets de dioxyde de carbone dans l'atmosphère. Le réchauffement global des eaux lié à une augmentation de la température de la planète entraînerait une altération des récifs avec un blanchiment, soit directement car les récifs souffrent d'une température de l'eau trop forte, soit indirectement en modifiant les courants marins, en augmentant la fréquence d'apparition des évènements cycloniques.

Aux Îles Loyauté, le récif est aussi vulnérable
Les altérations directement d’origine humaine sont les suivantes :
- Les aménagements côtiers, avec notamment la construction des infrastructures portuaires ;
-Les pollutions d'origine agricole (déjections notamment) et plus généralement humaines (déjections, polluants divers) ;
-Les pratiques touristiques autour du corail. Si elles ne sont pas contrôlées, celà multiplie les risques de voir le corail être abîmé. Indirectement, la population touristique, en étant visée par le commerce du corail sous toutes ses formes, intervient également.
De plus, deux autres écosystèmes, les herbiers et les mangroves s'associent souvent au récif corallien, et l'ensemble de ces trois milieux forme une combinaison complémentaire, la disparition de l'un affectant bien souvent gravement le fonctionnement de l'autre :
- Les mangroves, présentes à Ouvéa notamment, sont des zones tampon, protectrices des littoraux contre l'érosion ou contre les phénomènes climatiques violents (tempêtes, cyclones). Elles constituent également un milieu dans lequel viennent se nourrir et se développer et se reproduire de nombreuses espèces ;
- Les herbiers, en régression sur les Loyauté, sont également des zones de nutrition, notamment pour les espèces bien connues et en danger que sont les Dugongs, ou vaches marines, et les tortues. Cette végétation assure une fixation des sédiments, et apporte un apport en oxygène important pour les eaux marines.



Source Province des îles Loyauté