Recherche

Les News



Corridors du Grand sud


La Direction de l’environnement de la province Sud a souhaité initier, en complément de ses autres actions environnementales, une réflexion sur la mise en place de corridors dans le Grand Sud.


Corridors du Grand sud
Il existe une grande variété de réalités derrière l’intitulé « corridor » : corridors biologiques, corridors écologiques ou corridors de conservation (voir figure 1), à chacune correspond une échelle d’analyse et une diversité d’acteurs. Toutefois toutes ciblent les mêmes deux objectifs prioritaires :
• maintenir des écosystèmes fonctionnels capable de supporter la conservation des espèces et des habitats ;
• et promouvoir l’utilisation naturelle des ressources et ainsi limiter l’impact des activités humaines sur la biodiversité et de valoriser la biodiversité dans les paysages anthropisés.

Corridors du Grand sud
D’un commun accord avec la province Sud il a été retenu de travailler à l’échelle intermédiaire du corridor écologique. Toutefois pour éviter toute confusion on parlera préférentiellement de connectivité plutôt que de corridor. En effet, le terme « corridor » concentre l’attention sur une liaison physique et continue ainsi que sur principalement un type particulier de mouvement que constitue la dispersion.
Les résultats qui seront obtenus, complété par ceux d’une analyse des informations socio-économiques et des projets d’aménagement, permettront :
- de donner un support au groupe de travail que souhaite mettre en place la province sud sur ce sujet,
- d’imaginer collectivement différentes options possibles pour atteindre les objectifs de conservation qui auront été préalablement et collégialement définis et
- de hiérarchiser les zones où l’action sera la plus pertinente, en termes de coût-bénéfice et dans le cadre d’un calendrier compatible avec les impératifs sociaux et de développement du territoire.

Cette approche globale permettra, en cohérence avec l’ensemble des efforts déjà entrepris et amenés à se poursuivre, de mieux répondre aux enjeux environnementaux futurs et participera – au moyen d’une concertation élargie et nécessaire – à la définition du paysage qu’ensemble nous voulons pour le Grand Sud.