Recherche

Les News



Des champignons symbiotiques essentiels aux plantes en milieu minier


Les champignons mycorhiziens à arbuscules forme des endomycorhizes. Il s’agit d’une association avec les racines des plantes jouant un rôle important dans la nutrition minérale de celle-ci et dans laquelle le champignon se développe à l’intérieur des cellules de l’écorce racinaire.


Source UNC
Source UNC
Le rôle de ces symbiotes dans l’adaptation des plantes aux sols métallifères reste peu connu et controversé. Les travaux du Laboratoire Insulaire du Vivant et de l’Environnement ont montré l’importance de ces champignons pour les espèces végétales endémiques. Actuellement, les études sont approfondies sur quelques plantes hyperaccumulatrices de nickel (Psychotria douarrei, Geissois pruinosa) ou non (Psychotria baillonii, Geissois montana) qui servent de modèles, en coordination étroite avec les études réalisées sur la plante elle-même. Il apparaît d’ores et déjà que ces symbiotes interviennent dans la tolérance des plantes au nickel, mais les mécanismes de cette action restent à déterminer.