Les News

Inscription à la newsletter


Genèse du projet www.biodiversite.nc


Le Conseil consultatif de la recherche (CCR) et le Comité consultatif de l’environnement (CCE), créés par délibération du Congrès de la Nouvelle-Calédonie respectivement le 25 juillet 2000 et le 9 janvier 2006, sont à l’origine du projet du site/portail Internet www.biodiversite.nc.


Genèse du projet www.biodiversite.nc
Le Conseil consultatif de la recherche (CCR) et le Comité consultatif de l’environnement (CCE), créés par délibération du Congrès de la Nouvelle-Calédonie respectivement le 25 juillet 2000 et le 9 janvier 2006, sont à l’origine du projet du site/portail Internet www.biodiversite.nc.

L’année 2010 a été déclarée année internationale de la biodiversité par l’UNESCO. A ce titre, madame Chantal JOUANNO, Secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, a interrogé les institutions de la Nouvelle-Calédonie pour connaître les actions, relatives à la biodiversité, envisagée par la Nouvelle-Calédonie. Sous l’impulsion du président du Congrès de la Nouvelle-Calédonie, les membres du Conseil consultatif de la recherche (CCR) ainsi que ceux du Comité consultatif de l’environnement (CCE), deux instances du Congrès de la Nouvelle-Calédonie, ont créé, en mai 2010, un groupe de travail en vue d’élaborer un programme de valorisation des actions en matière de biodiversité en Nouvelle-Calédonie et, par la même occasion, répondre à madame Chantal JOUANNO.

L’inscription des lagons et récifs coralliens de la Nouvelle-Calédonie au patrimoine mondial de l’UNESCO en juillet 2008 a permis de valoriser un aspect de son exceptionnelle biodiversité aux yeux du grand public à l’échelle internationale. L’objectif du groupe de travail visait, en 2010, à prolonger cette valorisation en l’étendant à l’ensemble des écosystèmes de la Nouvelle-Calédonie, patrimoine unique qui représente une richesse majeure sur le plan scientifique, culturel, économique et touristique.
La première étape a consisté à fédérer les acteurs : structures institutionnelles et collectivités, organismes de recherches, associations. Il leur a été demandé de faire connaître les actions qu’ils menaient en faveur de la biodiversité en renseignant deux tableaux : écosystèmes marins et écosystèmes terrestre, et de classifier leurs actions selon trois entrées : faire connaître, préserver, valoriser.
Ces tableaux ont permis, pour la première fois, de donner une lisibilité d’ensemble aux actions foisonnantes menées à l’échelle pays et de créer des passerelles entre de nombreux acteurs souvent isolés, voire même parfois en concurrence.
Ces tableaux se sont imposés pour devenir le point de départ d’une dynamique de communication. La création d’un site Internet est apparue à tous comme le média le plus adéquat, répondant aux pratiques d’aujourd’hui et permettant un rayonnement international. L’interactivité d’un tel outil répond, en outre, parfaitement aux besoins d’échanges entre les acteurs pour alimenter le site ainsi qu’à la nécessaire réactualisation permanente des données.


Genèse du projet www.biodiversite.nc
Ce site Internet a donc pour mission de faire connaître la formidable biodiversité de la Nouvelle-Calédonie, «naturellement exceptionnelle» comme l’affiche le label créé pour l’occasion. Il fédère et illustre les actions, il suscite l’attention du grand public, des scientifiques et des médias, il communique sur l’actualité, met à la une des événements. Il est, par ailleurs, une vitrine des acteurs et, à ce titre, se positionne comme un portail qui renvoie systématiquement sur le site des acteurs ou directement sur la page d’une action précise.



Source Congrès