Recherche

Les News


Huître à charnière, spondylus


La base de données de l’IRD réalisée à partir des résultats de dragages, contient actuellement environ 27 familles et 802 espèces des fonds de 0 à 100 m. Cependant, de nombreuses espèces ne sont pas encore étudiées, particulièrement dans certaines familles à forte occurrence telle que les Turridae.


Photo IRD
Photo IRD
En 1993, deux ateliers ont été réalisés en Nouvelle-Calédonie totalisant deux mois de travail de terrain. L'échantillonnage a porté sur les zones intertidales, les fonds lagonaires sédimentaires et les formations récifales des côtes Nord-Est et Nord-Ouest de la Grande Terre. Des techniques d'échantillonnages très variées (dragues, suceuse, récoltes à marée basse...) permirent la récolte de toutes les gammes de taille et des espèces parasites. Le nombre d'espèces trouvées a été de 2 800 pour une superficie explorée de 300 km2.
Les cartes de répartition de la richesse spécifique en mollusques gastéropodes dressées d'après les résultats des dragages montrent que les zones les plus riches (> 40 espèces par station) se situent à proximité de la barrière récifale et en particulier sous l'influence des courants des passes et que les zones les plus pauvres en espèces correspondent aux fonds envasés côtiers.
Il existe une grande disparité qualitative dans la répartition de la richesse en mollusques entre les lagons d'îles hautes et ceux des atolls. Ainsi, les Cerithiidae sont présents dans 54% des dragages du lagon Sud-Ouest contre 95% dans ceux du lagon de Chesterfield. Ces différences traduisent l'homogénéité des fonds d'atolls par rapport à la diversité des fonds d'îles hautes.


Source IRD