Recherche

Les News



Le Merle des îles



Le Merle des îles
Le Merle des îles Turdus poliocephalus est une espèce distribuée à travers les archipels de la région Australasienne et du Pacifique sud-ouest. La variation géographique a ceci de remarquable chez cette espèce que des sous-espèces géographiquement proches diffèrent parfois plus entre elles qu’avec des sous-espèces très éloignées.
Ainsi les oiseaux du nord de Sumatra ressemblent plus à ceux des Samoa qu’à ceux du centre de Sumatra ! En Nouvelle-Calédonie, 3 sous-espèces ont été décrites (de Naurois, 1982) : T. p. xanthopus, endémique à la Grande-Terre, par J.R. Forster en 1844,suite à la seconde expédition de Cook (1774); T. p. pritzbueri sur Lifou et Tanna (Vanuatu) par Layard et Layard, en 1878 ; T. p. mareensis, endémique de Maré, par Layard et Tristram, en 1879.
Sur Lifou, le Merle est noté encore commun en 1911 par Sarrasin mais MacMillan ne le retrouve pas en 1939. Il n’a jamais été revu et son statut à Tanna reste incertain. Sur Maré, la dernière mention re- monte à 1913 (Sarrasin), rien depuis. Sur la Grande-Terre, l’oiseau était encore commun en 1878 (Layard) puis ses effectifs s’effon- drent probablement car la dernière mention remonte à 1928. Jean Delacour écrit en 1966 à propos de T. p. xanthopus « ce merle n’est pas commun et il mérite d’être protégé » ; il considère l’espèce comme « probablement disparue » aux Loyauté. En 1968, un « turdus » est observé au col d’Amieu, mais sans identification précise. Puis plus rien, jusqu’à la découverte en 1978
par l’abbé et ornithologue René de Naurois d’une petite population sur l’île Yandé, en province Nord. Cette population relictuelle a été retrouvée
en décembre 2005 par la SCO puis recensée en 2009 avec la coopération du Muséum d’Histoire Naturelle de Paris et de la province Nord. Sur l’île Yandé, une trentaine de territoires occupés sont ré- pertoriés par la méthode de la repasse, en utilisant des vocalisations de la sous-espèce des Philippines et de Papouasie. Le biotope de l’espèce comprend des forêts denses humides littorales et des formations denses
Le Merle des îles Turdus poliocephalus est une espèce distribuée à travers les archipels de la région Australasienne et du Pacifique sud-ouest. La variation géogra- phique a ceci de remarquable chez cette espèce que des sous-espèces géographi- quement proches diffèrent parfois plus entre elles qu’avec des sous-espèces très éloi- gnées. Ainsi les oiseaux du nord de Suma- tra ressemblent plus à ceux des Samoa qu’à ceux du centre de Sumatra ! En Nouvelle-Calédonie, 3 sous-espèces ont été décrites (de Naurois, 1982) : T. p. xanthopus, endémique à la Grande-Terre, par J.R. Forster en 1844,
l’absence du Rat noir Rattus rattus sur l’île et la présence du Rat du Pacifique Rattus exulans. Le Chat Felis sylvestris fréquente toute l’île. Les habitants de Yandé par- lent d’une régression très marquée du Merle depuis quelques décennies, suite à la dégradation de la végé- tation par d’importants feux de brousse. Certains mentionnent une chasse occasionnelle à l’aide de lance-pierre. Un plan de conservation est à l’étude, en coopération avec la province Nord et les communautés locales. Cette sous-espèce endémique du Merle des îles est l’oiseau le plus rare et le plus menacé de disparition à court terme en Nouvelle-Calédonie.
Bibliographie
Delacour J. 1966. Guide des oiseaux de la Nouvelle-Calédonie. Delachaux & Niestlé. 172 p. Hannecart F & Letocart Y. 1983. Oiseaux de Nouvelle-Calédonie. Tome II. Cardina- lis. 136 p.
Higgins PJ, Peter JM & Cowling SJ. 2006. Island Thrush Turdus poliocephalus, pp. 1870-1876, in Handbook of Austra- lian, New Zealand & Antarctic birds. Vol. 7. Part B. Oxford University Press. Naurois de R. 1982. Sur le statut passé et présent des merles (Turdus polio- cephalus) de Nouvelle-Calédonie et îles voisines. ORFO, V 52, n°2, pp 153-170. Julien Baudat-Franceschi

Le Merle des îles

Mots clés : Mieux connaître, Oiseaux, SCO

Dans la même rubrique :
< >