Recherche

Les News


Le domaine des pêcheuses de crabe


La chair des crabes de palétuviers (Scylla serrata), parfumée et délicate, est très appréciée.


Photo Pierre Larue
Photo Pierre Larue
Leur pêche a longtemps été essentiellement pratiquée par les femmes qui ramassent les crabes à la main, en parcourant la mangrove à pied. Seules une technique et une dextérité hors pair les prémunissent contre les pinces extrêmement puissantes de ce crustacé. Cette activité permet ainsi à nombre d’entre elles de subvenir aux besoins de la famille et d’élever leurs enfants. Mais la ressource se raréfie ces dernières années avec l’arrivée des nasses chinoises sur le marché : des pêcheurs occasionnels, en nombre croissant, réalisent des captures massives sans respect de la taille des prises.


Frédéric Dhie