Recherche

Les News


Les baleines de Lifou


En 2008, sur la base des travaux menés par le Groupe de recherche pour les mammifères marins du Pacifique Sud (SPWRC), l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) classait comme « en danger » les populations de baleines à bosse d’Océanie. La Nouvelle-Calédonie abrite l’une de ces populations.


© Opération Cétacés
© Opération Cétacés
Cette espèce emblématique constitue un symbole pour les populations mélanésiennes puisque leur passage est lié au cycle de l’igname. C’est ainsi qu’au cours de l’hiver austral les baleines à bosse séjournent dans nos eaux où elles viennent se reproduire. De juillet à septembre il n’est pas rare de rencontrer un groupe de mâles reproducteurs qui à coup de tête ou de nageoire s’affrontent pour l’accès aux femelles, dans de grandes gerbes d’écume. A cette période les lagons résonnent également du chant des mâles. Enfin les mères profitent de ces eaux peu profondes pour allaiter leurs baleineaux afin qu’il soit suffisamment fort avant d’entreprendre la grande migration qui les conduira vers les zones de nutrition antarctiques où la nourriture abonde et où ensemble, ils passeront l’été à se gaver de krill.
 
Afin de mieux comprendre les déplacements des baleines dans l’archipel néo-calédonien Opération Cétacés a souhaité cette année se rendre aux îles Loyauté. La mission de terrain s’est déroulée du 4 septembre au 3 octobre. Pendant cette période de nombreuses sorties en mer ont été effectuées au large de Lifou à la recherche de ces grands cétacés. Les baleines rencontrées en mer ont été identifiées par photographies. En effet, le dessin présent sous leur nageoire caudale, véritable empreinte de l’animal, permet de reconnaître individuellement chaque baleine.
 
L’un des objectifs de cette étude visant à établir les liens entre les baleines observées sur la Grande Terre et celles présentes aux îles Loyauté, les photos collectées pendant cette campagne de recherche seront comparés à celles collectées sur la Grande Terre depuis 18 ans. Alors si vous disposez de photos n’hésitez pas à nous les faire parvenir, elles seront comparées à notre catalogue et vous pourrez ainsi savoir s’il s’agit d’une baleine déjà observée en Nouvelle-Calédonie ou s’il s’agit d’une nouvelle à laquelle vous donnerez un nom !
 
Le second objectif visait à découvrir la route de migration empruntée par les baleines au départ des îles Loyautés. A cette fin, une balise Argos a été posée sur une femelle accompagnée d’un baleineau. Des signaux transmis chaque jour par la balise vers les satellites vont permettre d’acquérir des connaissances sur la route de migration que cette baleine utilisera pour rejoindre l’Antarctique. Les premiers résultats montrent que LIZIE, c’est le nom donnée à cette maman, a longé les côtes ouest de Lifou, puis de Maré. Elle se trouve maintenant sur des hauts fonds situés au sud de ces îles. Souhaitons lui bon voyage jusqu’en Antarctique !
 
Cette étude a pu être réalisée grâce à la province des Iles Loyauté. Les résultats issus de ces travaux permettront aux gestionnaires de prendre en compte ces nouvelles informations relatives à l’utilisation de l’espace maritime par les baleines, afin d’améliorer la préservation de cette espèce emblématique en danger !
 
**
Suivez les déplacements de Lizie sur le site d’Opération Cétacés :
www.operationcetaces.nc
 
Cette étude a été réalisée en partenariat avec la province des Îles Loyauté.
 
Contacts :

© Opération Cétacés
© Opération Cétacés


Frédéric Dhie