Recherche

Les News


Les récifs coraliens et lagons


La Nouvelle Calédonie bénéficie d’une situation privilégiée en limite sud est de la zone mondiale la plus riche en genres de coraux (Philippines – Indonésie) et en position d’interface entre zone tropicale et la zone tempérée.


@ Province Sud - Martial Dosdane
@ Province Sud - Martial Dosdane
Les récifs coralliens et les lagons de Nouvelle-Calédonie sont reconnus par la communauté internationale comme étant un « hot spot » de la biodiversité planétaire.
Le récif qui ceinture la Grande Terre calédonienne est un des trois systèmes récifaux les plus étendus du monde dans un excellent état de conservation.
Cette immense barrière de corail délimite et protège les lagons calédoniens. Longue de près de 1 600 km, elle est la première plus longue barrière continue et la deuxième plus grande barrière au monde. On observe à certains endroits un double ou triple récif barrière, phénomène très rare, on en dénombre moins de 10 dans le monde.
Avec ses 23 400 km² de lagons et ses 8 000 km² environ de constructions récifales, cet écosystème corallien représente l’un des plus variés et des plus vastes ensembles récifaux du monde.
A ce grand ensemble s’ajoutent d’autres constructions récifales remarquables telles que celles de l’Ile d’Ouvéa, du Pseudo Atoll de Beautemps-Beaupré, de deux grands plateaux des Chesterfield et de Bellona et de formations récifales secondaires




Source IFREMER