Recherche

Les News



Profil d’écosystèmes de NC (travail collegial inter institutionnel)


Le profil d’écosystème est une méthodologie définissant des axes prioritaires d’intervention, qui a été développée par Conservation International (CI), reconnue au niveau international.


Profil d’écosystèmes de NC (travail collegial inter institutionnel)
Cette outil s’applique a l’identification de projets de conservation et de gestion durable de la biodiversité, et concernant des hotspots de biodiversité (zones présentant un taux d’endémisme élevé et ayant perdu plus de 70 % de leur habitat originel).
Le profil d'écosystème, identifie les enjeux de biodiversité dans cette zone, les menaces anthropiques, les acteurs et financements en jeu et, qui propose des axes prioritaires d’intervention.
• Les profils d'Écosystèmes permettent de guider les investissements par
– l'identification de trois échelles de priorités (espèces, sites, paysages)
– l'identification des menaces
– les actions de conservation en cours
– l’identification des manques et des opportunités.


Objectifs

Profil d’écosystèmes de NC (travail collegial inter institutionnel)
L’objectif de cet outil « Profil d’écosystèmes » est d’appuyer la définition de stratégies de conservation de la biodiversité en Nouvelle-Calédonie selon des standards internationaux reconnus et suivant une méthode intéressant l’ensemble des acteurs parties-prenantes de la gestion et de la préservation de la biodiversité sur le territoire, au premier rang desquels l’Etat et les collectivités locales qui détiennent la compétence administrative en matière de gestion de ce patrimoine naturel (Nouvelle-Calédonie, Province Sud, Province Nord et Province des Îles Loyautés), mais aussi les ONG environnementales, les instituts de recherche et les entreprises privées.
Listes des acteurs
Ce travail, mené depuis décembre 2009 de manière collégiale au sein du groupe de travail Profil d’écosystèmes de Nouvelle-Calédonie, devra permettre de proposer une liste d’objectifs de conservation prioritaires (espèces globalement menacées, sites clés pour la conservation de la biodiversité et corridors de conservation) à l’échelle de la Nouvelle-Calédonie, et d’identifier également les données et connaissances qui restent à produire pour garantir la mise en œuvre de programmes de gestion de cette biodiversité aux échelles spécifiques, des habitats ou de corridors biologiques.
Conservation International sur mandat des trois provinces anime et développe le projet avec le soutien du WWF et de l’AFD qui accorde un financement pour accompagner ce projet en appui aux collectivités locales.
Les données sont fournies par l’ensemble des organismes dépositaires et seront mises à disposition du projet interinstitutionnel suivant le code de déontologie retenu par le groupe de travail.

Résultats attendus

Profil d’écosystèmes de NC (travail collegial inter institutionnel)
Appuyer la définition de stratégies de conservation de la biodiversité de la Nouvelle-Calédonie
• standards internationaux reconnus
• méthode intéressant tous les acteurs
• document de référence pour la mobilisation et recherche de financements
• outil d’aide a la décision pour la définition de stratégies de gestion et de conservation de la biodiversité

Démarche

1. Spatialiser les enjeux de conservation: échelle espèces et espaces
2. Identifier des priorités de conservation : menaces
3. Identifier les axes d’intervention prioritaires (recherche et conservation)
4. Déterminer le coût de leur mise en œuvre sur 5 ans
5. Fixer un calendrier d’exécution

Identification des services écosystémiques calédoniens

En cette année de la biodiversité, le groupe Profil d’Ecosystèmes de Nouvelle-Calédonie, en collaboration avec l’IAC et le soutien de la Province nord, a organisé à Nouméa, du lundi 04 au mercredi 06 octobre 2010 inclus, un atelier sur le thème des Services Ecosystémiques de Nouvelle-Calédonie.
L’organisation d’un atelier portant sur la caractérisation des services écosystémiques de Nouvelle-Calédonie a posé les bases utiles à l'établissement de leur mesure et suivi, ainsi que leur valeur économique. Les participants se sont penches au moins sur quatre services écosystémiques : l’accès/disponibilité en eau douce de qualité, qualité des sols et limitation de l’érosion, piégeage/réservoir de carbone, tourisme et loisirs. Ceux ci pourront servir de base à de futurs projets pilotes touchant à l’économie verte et aux nouvelles économies rurales.
L’objectif général de l’atelier était de caractériser les services écosystémiques en Nouvelle-Calédonie et en estimer leurs potentiels socio-économiques.
L’ensemble des participants ont pu s’entendre sur les concepts et la valeur des services écosystémiques en Nouvelle-Calédonie, la finalité étant, d’illustrer la manière dont les services écosystémiques peuvent promouvoir et renforcer la gestion durable des écosystèmes de Nouvelle-Calédonie.
Les partenaires invités ont été appelés à participer en groupes de travail qui feront l’objet d’une restitution en seconde partie d’atelier et contribuer ainsi à déterminer les plus values potentielles des biens et services fournis par des écosystèmes gérés durablement.
Cette session de travail visait à regrouper l’ensemble des acteurs concernés par cette thématique en Nouvelle Calédonie, dont les membres du groupe de travail Profil d’écosystèmes de Nouvelle-Calédonie.
Les actes de cet atelier sont en cours de rédaction et seront proposes sur ce site une fois valides.
Profil d’écosystèmes de NC (travail collegial inter institutionnel)