Recherche

Les News



Programmes développés par l’IAC pour la sauvegarde de quelques plantes endémiques majeures de la NC


La programmation scientifique de l’axe 2 de l’IAC s’intéresse pour partie, et d’une manière générale, à la protection et à la conservation du milieu forêt sèche de Nouvelle-Calédonie.


Des actions conduites dans ce cadre sont réservées à l’étude de certaines espèces particulièrement vulné- rables du fait de leur rareté et/ou distribution géogra- phique singulière qui les positionne en zone à risque élevé pour leur survie (milieu anthropisé, industrialisé, dégradé, ...).
Certaines de ces espèces font l’objet d’études plus approfondies afin de mieux appréhender la biologie de leur reproduction, leur dynamique spatiale, leur diversité génétique spécifique et/ou générique.
Cela a été le cas en 2009 pour trois les espèces de forêt sèche et une espèce de maquis minier :
Pittosporum tanianum Phyllanthus conjugatus var. ducoensis Captaincookia margaretae (rapport forêt sèche « Conservation d’espèces rares – Biologie de la conservation d’espèces modèles et application à la réintroduc- tion ou au renforcement de populations de Captaincoo- kia margaretae », D. Verhaegen 15 décembre 2009) Neocallitropsis plancheri.
Source IAC
Source IAC

Mots clés : Endémiques, Flore, IAC