Recherche

Les News


Sauvons les serres d'Auteuil et sa collection de quelques 10 000 plantes tropicales.

Les serres d'Auteuil à Paris dont une partie datant du 19 siècle, renfermant des espèces tropicales sont en passe d'être détruites pour faire une extension du stade Rolland Garros, utilisé 15 jours par an pour le tournoi.

A l’ouest de Paris, dans le bois de Boulogne, il existe un site exceptionnel dont chaque centimètre du sol est inscrit à l’inventaire des Monuments historiques, ouvert toute l’année au public : le Jardin botanique des Serres d’Auteuil, l'un des quatre sites du Jardin botanique de la Ville de Paris. Cet ensemble patrimonial unique en Europe, mêlant des jardins, des arbres, des collections et des serres de fer et de verre cathédrale, fut imaginé en 1898 par Jean-Camille Formigé, l'architecte des Promenades et Plantations de Paris.

Avec l'appui de la Mairie de Paris, la Fédération Française de Tennis (FFT) a voté en février 2011 un scandaleux projet d'extension incluant l'amputation et la bétonisation d'une partie du jardin botanique: annexion pour 99 ans (ramenée depuis à 50 ans) des bâtiments techniques protégés de l'Orangerie et du Fleuriste, construction d'un court de tennis de 4950 places au pied du Palmarium après arrachage d'une trentaine d'arbres et destruction de 5 serres techniques récentes et de 9 "Serres chaudes" centenaires modernisées, contenant une collection rarissime de quelque 10 000 plantes tropicales, dont plusieurs variétés en voie d'extinction.


Pour empêcher cela et sauver les serres et le plantes il faut écrire avant le 10 juillet au Commissaire enquêteur dont l'adresse figure ci-dessous.

Marie-Claire Eustache
Commissaire enquêteur
Mairie du XVIème
71 avenue Henri-Martin
75775 Paris Cedex 16

Dans le paragraphe ci-dessous un exemple de lettre type. Nous comptons sur vous tous pour sauver ce haut lieu de la botanique et des Parcs et Jardins parisiens.


Dans le cadre de cette enquête publique, vous pouvez ENVOYER UN COURRIER (ET NON PAS UN COURRIEL) à la Commissaire-enquêteur exprimant votre indignation et opposition au projet de dénaturation, amputation et bétonisation de l'un des plus beaux jardins de Paris, ville la plus dense et la plus dépourvue en espaces verts d'Europe. Vous pouvez lui demander comment on peut envisager de construire un stade de tennis de 5000 places (même entouré de serres modernes) sur les ruines de 9 serres chaudes contenant une collection de valeur mondiale de quelque 10 000 plantes tropicales. Cela alors même que l'on doit maintenant de façon urgente préserver la biodiversité de la planète.
 
Comme vous l'avez fait par milliers dans vos commentaires, vous pouvez vous dire scandalisés par le fait que ce lieu exceptionnel soit menacé dans son intégrité alors qu'il est triplement protégé: intégré au Bois de Boulogne depuis 1957; classé Monument historique depuis 1998; labellisé la même année Jardin Botanique de la Ville de Paris et Jardin Botanique de France parmi un réseau mondial de 700 jardins de 118 pays. Dans ce cas, comment se fait-il que les ministères de la culture et de l'environnement ne protègent pas ce lieu dont ils ont la charge? Comment se fait-il que la Ville de Paris et le maire du XVIème arrondissement monsieur Goasguen ne prennent aucun soin de leur patrimoine architectural et paysager? Et comment se fait-il que les Verts du Conseil de Paris (EELV) soient le seul parti politique à s'opposer à ce scandaleux projet défendu par la droite et la gauche réunies?
 
Vous pouvez aussi demander, comme vous êtes si nombreux à le souligner dans vos commentaires, comment on peut envisager de sacrififer un chef d'oeuvre architectural et paysager pour deux semaines de tournoi par an. N'existe-t-il pas des solutions alternatives, comme celle proposée par des associations de couvrir une partie de la bretelle de l'autoroute A13?
 
D'ailleurs Roland-Garros ne peut-il pas trouver l'espace nécessaire et suffisant à son agrandissement sur les 4 sites suivants: emplacement actuel, Fonds des Princes, Centre National d'Entrainement en construction sur l'ancien stade Hébert, nouveau Jean-Bouin? Il suffirait que monsieur Ysern, directeur général de la FFT, estime que Roland-Garros et le Jardin botanique des Serres d'Auteuil peuvent coexister pacifiquement.
 
Vous pouvez envoyer votre courrier à l'adresse suivante:
 
Madame Marie-Claire Eustache
 
Commissaire-enquêteur
 
Mairie du XVIème
 
71 avenue Henri-Martin
 
75775 Paris Cedex  16 France
 
Frédéric Dhie